Page Patrimoine de la commune de chamalières sur loire du site de Chamalières sur Loire commune de Haute-Loire 43 dans la vallée de la Loire

Pour les amoureux d´histoire et d´art roman


Le prieuré de Chamalières-sur-Loire, un joyau de l’art roman

Le prieuré de Chamalières-sur-Loire, un joyau de l´art romanLe prieuré de Chamalières-sur-Loire est composé d’une église (construite aux XIème et XIIème siècle), d’un bâtiment conventuel et d’un jardin. Il semble qu’à l’origine, ce jardin était enceint de deux autres bâtiments, lesquels ont disparu, notamment du fait des crues régulières de la Loire.

L’église de Chamalières-sur-Loire obtint son classement en tant que monument historique en 1859 à la requête du curé Jean-Joseph Brive. C’est donc principalement à l’administration des Beaux-Arts et à la volonté des municipalités successives que nous devons sa restauration.

Lorsqu’on pénètre dans cet édifice, l’impression est envoûtante. Le jour se répand harmonieusement à travers la nef et les bas-côtés, tandis que le regard se perd plus loin dans un clair-obscur baignant une abside aux dimensions insolites. C’est en effet la disposition de l’abside qui donne à cette église son caractère à part : un vaste sanctuaire plus large que la nef et les bas-côtés réunis, à peine éclairé par de toutes petites fenêtres et couvert d’une voûte en cul-de-four… L’église est donc spacieuse. Elle fut conçue pour accueillir les foules et les abriter la nuit. N’oublions pas que Chamalières-sur-Loire a été pendant huit siècles un lieu de dévotion et de pèlerinage…

Chaque année, au mois d´août, l´église accueille un concert du célèbre FESTIVAL DE MUSIQUE SACREE DE LA CHAISE-DIEU.

Lire la suite de l'article.

Le château de la place

Le château de la place de Chamalières-sur-LoireLe château de la place appartient à Jean-Pierre ARNOULD. C’est une maison forte, carrée, de 10 mètres de côté, qui occupe une position centrale au sein du village. Côté place, le château est flanqué d’une tour à trois pans, qui contient l’escalier à vis et est surmonté d’un pigeonnier. Le château borde également la petite place du monument aux morts où se tient l’office de tourisme. A signaler le beau dallage de cette dernière, identique à celui du parvis de l’église prieurale.

Lire la suite de l'article.