Page Chamalières sur loire est une étape du pélerinage de Saint-jacques de compostelle du site de la commune de Chamalières sur Loire en Haute-Loire 43

Une étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle


Chemins de St-Jacques-de-Compostelle en haute-Loire (43) Au Moyen-âge, le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, cité située en Espagne, compte parmi les trois grands pèlerinages de la chrétienté avec le pèlerinage de Rome (tombeaux de Saint-Paul et Saint-Pierre) et le pèlerinage de Jérusalem (Saint-Sépulcre).

Tout commence au début du IXème siècle avec la découverte en Galice du sépulcre de l’apôtre Jacques. Celui-ci est localisé dans un champ qui donnera par extension Compostelle (le champ de l’étoile).


itinéraire des chemins de Compostelle en FranceDésormais, les « marcheurs de Dieu » vont se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle où sont conservées les précieuses reliques, d’abord dans une église, ensuite dans une cathédrale (à partir du XIIème siècle).

En l’an 950, Godescalc, évêque du Puy-en-Velay, est le premier pèlerin étranger connu.
Par la suite, grâce notamment à l’impulsion de l’abbaye de Cluny et de son grand abbé, l’auvergnat, Odilon de Mercœur, le pèlerinage devient cher au cœur des croyants du continent tout entier et depuis Amsterdam, Plymouth, Gdansk, Budapest, et bien d’autres pays encore, les pèlerins prennent leur besace et leur bâton à pointe ferrée (dit bourdon) pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Aujourd’hui, en France, il y a quatre routes principales :

- La via Turonencis : Le lieu de rassemblement est situé à Tours. Elle est empruntée par les pèlerins en provenance de Paris et Orléans.
- La via Lemovicensis : Le lieu de rassemblement est situé à Vezelay. Elle est empruntée par les pèlerins en provenance de Champagne, Lorraine, Bourgogne, et Allemagne
- La via Podiensis : Le lieu de rassemblement est situé au Puy-en-velay. Elle est empruntée par les pèlerins en provenance du centre de la France et de l’Europe de l’est.
- La via Tolosanna : Le lieu de rassemblement est situé à Arles. Elle est empruntée par les pèlerins en provenance d’Italie, de Suisse et d’Europe centrale, ainsi que par les Romieux qui après Rome se rendent à Compostelle.

Depart du chemin de Compostelle à Chamalières-sur-Loire au niveau de la coursière de ChantegrailleChez nous, en Haute-Loire, les pèlerins se rassemblent donc au Puy-en-Velay. Longue de 1600 km, la via Podiensis (route du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle) est sans conteste la route la plus fréquentée, et, dit-on, la plus appréciée des pèlerins tant elle est riche de hauts lieux spirituels (Le Puy, Conques, Moissac). Au Puy-en-Velay, on ne peut manquer les visites de la statue de Notre-Dame-du-Puy, de la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe (construite par Godescalc), de la cathédrale atypique avec sa Vierge noire et son sanctuaire roman imprégné d’influences de l’Espagne mauresque.

Pour sa part, Chamalières-sur-Loire est une étape marquante sur la voie d’accès à la via Podiensis (GR3). Déjà en 1139, le village est cité dans le "Guide du pèlerin de Saint-Jacques", un manuscrit latin, conservé aux archives du chapitre de Compostelle. Partis de Lyon, de Cluny, ou tout simplement du bas de leur immeuble, les pèlerins sont nombreux à faire une halte dans la commune pour visiter notre magnifique prieuré du XIIème siècle dont la réputation dépasse les frontières du département. C’est vrai que pendant huit siècles, Chamalières-sur-Loire était aussi un haut lieu de pèlerinage. On y venait pour vénérer deux reliques : un os du bras de Saint-Gilles (vraisemblablement disparu) et l’un des saints clous de la Passion (conservé depuis 1830 dans le musée d’art religieux du cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay).

Le chemin de Saint-jacques de Compostelle à Chamalieres sur LoireQuel est l’itinéraire exact du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle à Chamalières-sur-Loire ?
Arrivant de Retournac par la coursière de Chantegraille, les pèlerins traversent Ventressac, cheminent le long du château jusqu’au chemin des Louches, passent au lieu-dit « Les Blaches » et empruntent le sentier qui domine la gare pour rejoindre la départementale 103 au niveau du restaurant « Le Prieuré ». A la passerelle, deux possibilités : faire une halte et visiter notre belle église ou continuer en direction de Roche-en-Régnier par la coursière de Viaspres, le chemin des Pialoux, puis Tarrier et Mans.
(Retrouvez cet itinéraire en image dans la rubrique « Village en image », Galerie « Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle »).

Comment reconnaît-on un chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ?
Ils sont balisés par un emblème représentant une coquille Saint-Jacques

Pour quelle raison associe-t-on une coquille au pèlerinage ?
Dans l’antiquité, la coquille est symbole d’amour. Elle protège des mauvais sorts et des maladies. Au XIIème siècle, Saint-Jacques-de-Compostelle s’approprie l’emblème et les pèlerins ont coutume de rapporter des coquilles qu’ils fixent à leur manteau. Dès lors, la coquille devient l’un des attributs de reconnaissance du pèlerin, avec le bourdon et la besace.

Lien : Voir la galerie de photos du chemin de Saint-Jacques sur la commune